Salle de Presse

American & British Academy est une académie online spécialisée dans l'enseignement de l'anglais avec une méthodologie d'apprentissage basée sur les principes de la méthode naturelle. La méthodologie ABA transfère à l'environnement online l’apprentissage intuitif et naturel de la langue maternelle en utilisant des court-métrages et d'autres contenus audiovisuels développés pour les enseignants de l'anglais en améliorant ainsi l'expérience de l'élève.

Si vous êtes journaliste et vous avez une pétition, veuillez écrire à : press@abaenglish.com


Communiqués

64% des français estiment que le niveau d’anglais des personnalités politiques est insuffisant

Une récente étude réalisée sur un échantillon de 3.000 étudiants par ABA English, l’académie online spécialisée dans l’enseignement de l’anglais, révèle que:

  • Neuf français sur dix considèrent qu’un Président de la République devrait parler couramment l’anglais.
  • Plus des trois quarts des intérrogés estiment que François Hollande n’a pas le niveau d’anglais requis pour occuper le poste de chef d’État.
  • Emmanuel Macron élu « personnalité politique parlant le mieux l’anglais » par 65% des français.

Paris, 16 février 2016 – Deux mois après les élections régionales et à près d’un an des présidentielles, nos hommes politiques se remettent à l’anglais. Ce n’est un secret pour personne, la maîtrise de cette langue ouvre des portes dans le milieu des affaires, facilite la communication à l’international et modernise l’image de nos politiciens. Dans le contexte actuel de pré-campagne électorale, nous le savons, l’anglais ne fait pas tout, loin de là, mais il est devenu un plus pour ceux qui le parlent couramment. Selon un récent sondage mené par ABA English, 55% des interrogés assurent qu’ils prendront en compte le niveau d’anglais des candidats à la présidentielle lors de leur prochain passage aux urnes et 12% d’entre eux le considèreront comme un facteur décisif.

Les français de plus en plus exigeants envers les politiciens

L’anglais se banalise et s’impose de plus en plus en France. En 2016, avoir des notions de cette langue dite internationale est devenu un « must » pour décrocher un premier emploi ou encore faire évoluer sa carrière professionnelle. Dans cette même logique, un français sur deux considère que le Président de la République devrait avoir, au moins, un niveau d’anglais courant, 41% pensent qu’il devrait être bilingue, 9% souhaiteraient qu’il ait des notions basiques de cette langue et 2% avouent n’attacher aucune importance à cette soi-disant « fausse problématique ».

François Hollande pénalisé par son niveau d’anglais

La grande majorité des sondés estime que pour défendre les intérêts de la France sur la scène internationale, le Président de la République se doit d’avoir un niveau correct en anglais. Pour 90% d’entre eux, François Hollande aurait un niveau d’anglais débutant-intermédiaire. Seulement un français sur dix pense qu’il aurait le niveau nécessaire pour tenir une conversation courante avec ses homologues politiques lors des grands rendez-vous internationaux.

Mention très bien pour Emmanuel Macron

Neuf français sur dix pensent que la nouvelle génération de politiciens est mieux formée en matière linguistique. Ceci est illustré par les résultats de l’enquête qui révèlent que 65% des sondés perçoivent Emmanuel Macron comme l’homme politique maîtrisant le mieux la langue de Shakespeare. Il arrive bien devant Nicolas Sarkozy (10%), Alain Juppé (10%), Manuel Valls (7%), François Hollande (3%), François Bayrou (2,5%) et Marine Le Pen (2,5%).             

                                                                                            

Les politiciens français, espagnols et italiens derniers de la classe

 Même si certains politiques français comme Emmanuel Macron, Christine Lagarde ou encore Fleur Pellerin semblent être tout à fait à l’aise en anglais, la plupart d’entre eux montrent très peu d’appétence pour les langues étrangères. Les français en sont conscients. Pour 64% d’entre eux, les hommes politiques de l’Hexagone ont un niveau insuffisant en anglais. Mais ce n’est pas tout. Selon l’enquête réalisée par ABA English, les politiciens français, espagnols et italiens seraient en retard par rapport aux autres dirigeants européens. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 54% des français pensent que nos hommes politiques sont ceux qui ont le plus mauvais niveau d’anglais de toute l’Europe, 44% estiment qu’ils parlent aussi mal que nos voisins espagnols et italiens et seulement 3% déclarent qu’en règle générale, nos politiciens n’ont aucun problème avec la langue anglaise. 

> Télécharger Communiqué