77% des Français préfèrent étudier l’anglais après l’été

Selon une étude menée par ABA English auprès de 7 000 personnes de plusieurs pays[1], dont 1 629 en France:

  • 41% des millennials et de la génération X apprennent l’anglais pour des raisons professionnelles, alors que les baby boomers principalement pour les voyages,
  • L’immense majorité des Français sondés (89%) déclarent avoir un niveau d’anglais basique ou intermédiaire,
  • 65% millennials et de la génération X indiquent avoir manqué des opportunités professionnelles en raison de leur niveau d’anglais, tandis que 77% des baby boomers affirment ne pas avoir rencontré ce problème. 

Paris, le 22 Août 2018 – Les vacances d’été se terminent et le retour à la routine se profile. Il est temps de dresser la liste des objectifs de cette nouvelle année et, pourquoi pas commencer avec des cours d’anglais! Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que le mois de septembre soit devenu l’un des mois de l’année les plus demandés pour les cours d’anglais. Selon une étude récente d’ABA English, l’académie d’anglais en ligne avec plus de 22 millions d’étudiants dans le monde, 77% des Français préfèrent étudier l’anglais après l’été.

L’apprentissage de l’anglais après l’été est une pratique courante chez les Français. Cependant, quelles sont les motivations pour étudier la langue de Shakespeare? Celles-ci varient considérablement selon les groupes d’âge. Pour les millennials et la génération X, la motivation principale pour apprendre l’anglais reste pour des raisons professionnelles (41% des sondés). L’anglais est une compétence de plus en plus nécessaire pour prospérer et obtenir de meilleures opportunités professionnelles pour ces deux groupes de personnes pleinement actives sur le marché du travail. La seconde motivation de ces deux catégories est le développement personnel à hauteur de 28%, suivi par les voyages (14%), les études (13%) et enfin pour communiquer avec son entourage (4%).

En revanche, pour les baby boomers, leur motivation principale pour apprendre l’anglais est le voyage (à hauteur de 43%) suivi du développement personnel (34%), pour 12% pour communiquer avec son entourage, 10% pour des raisons professionnelles et enfin 1% pour les études. Une partie de cette génération est déjà à un âge où la pression sur le travail est moins forte et laisse place aux motivations personnelles, ce qui leurs permettent de se concentrer davantage sur les activités de loisirs telles que les voyages.

L’anglais, une compétence pour le travail plus que nécessaire

Le monde du travail devient de plus en plus exigeant compte tenu de la forte compétitivité. La maîtrise de l’anglais est devenue une compétence décisive sur le marché du travail. De nos jours, seuls 11% des Français prétendent avoir un niveau avancé ou professionnel. Les 89% restants ont un niveau basique ou intermédiaire. Sur ce point, la différence entre les générations est moindre. Seulement 12% des millennials et de la génération X estiment avoir un niveau avancé ou professionnel, le même pourcentage chez les baby boomers.

Ce faible niveau d’anglais a un impact direct sur le travail des Français. En effet, un tiers des sondés estiment avoir perdu des opportunités professionnelles à cause de leur niveau d’anglais. Cette réalité diffère selon les générations: 65% des millennials et de la génération X déclarent avoir manqué des opportunités en raison de leur anglais. En revanche, 77% des baby boomers déclarent ne pas avoir manqué d’opportunités en raison de l’anglais. Cet écart entre les groupes d’âge confirme la nécessité actuelle et future, d’avoir une bonne maîtrise de l’anglais pour réussir professionnellement, en comparaison du passé où la langue n’était pas un facteur aussi déterminant.

En outre, la population française dans son ensemble est d’accord avec les avantages professionnels d’un bon niveau d’anglais. 92% des personnes interrogées affirment que les personnes maîtrisant mieux l’anglais disposent de meilleures conditions de travail – emploi ou salaire.

[1] Enquête réalisée en été 2018 auprès de 7 000 étudiants anglais d’ABA au Brésil, en Espagne, en France, en Italie et au Mexique.

Télécharger Communiqué