Gay Pride: les expressions en anglais les plus populaires de la communauté LGBT

Paris, 3 juillet 2018 – Toutes les langues sont des entités vivantes: elles évoluent, s’adaptent et incorporent de nouveaux concepts en fonction des différentes réalités sociales. L’anglais, bien sûr, en fait partie. C’est pour cela qu’ABA English, l’académie d’anglais en ligne avec des millions d’étudiants dans le monde, souhaitait ajouter son grain de sel pour que la langue ne soit plus une barrière à la communication sur la diversité sexuelle, la tolérance et l’égalité.

Après le succès de la Gay Pride à Paris le week-end dernier, d’autres villes du monde entier se préparent à fêter la leur. Un des emblèmes de cette célébration est le fameux rainbow flag (drapeau arc-en-ciel) que l’on peut retrouver à chaque coin de rue. Créé par l’artiste et l’activiste Gilbert Baker, le gay pride flag ou LGBT pride flag a été utilisé pour la première fois durant la San Francisco Gay Freedom Day Parade en 1978, et depuis il n’a cessé d’être agité en tant que symbole du collectif LGBT.

Utiliser les termes et expressions adéquats

La première chose que vous devez connaître sont les acronymes anglosaxons corrects pour se référer au collectif : LGBTQIA. Ces derniers comprennent respectivement : Lesbian (lesbienne), Gay (gay), Bisexual (bisexuel), Transgender (transgenre), Queer (excentrique ou non conventionnel), Intersex (intersexuel) et Asexual (asexué).

Lorsque l’on parle de cette communauté en anglais et que notre niveau de langue n’est pas adapté, l’idéal est de prêter attention aux termes utilisés pour éviter d’offenser qui que ce soit.

Contrairement à la France, dans les pays anglophones le mot homosexual a une connotation négative. Pourquoi ? Parce qu’au début du 20ème siècle aux Etats-Unis, le terme a été inventé pour cataloguer cette préférence sexuelle comme un trouble mental grave. C’est dans ce contexte qu’il faut essayer d’éviter d’utiliser ce mot, même si pour un français ce n’est pas offensant.

En revanche, les termes gay ou lesbiens n’ont pas de connotation négative ou sexuelle. Ils sont donc couramment utilisés et recommandés par la communauté LGBT elle-même.

Sortir du placard et autres concepts forts

Une expression célèbre pour sa forte implication émotionnelle comme « sortir du placard » est connue en anglais sous la forme de « coming out (of the closet) ». Cet idiome a été employé pour la première fois en 1869 par Karl-Heinrich Ulrichs, pionnier du mouvement LGBT pour inciter les homosexuels à révéler leur orientation sexuelle en face d’une société qui à l’époque était très fermée sur le sujet.

D’autres expressions populaires se traduisent aussi, comme « changer de bord » qui se dit « he/she bats for the other team » en anglais ou encore « gaydar » (un mix entre gay et radar) utilisée pour les personnes repérant facilement si une personne est gay.

Orientation sexuelle : mots à éviter

En France, le débat entre orientation et préférence sexuelle n’est pas encore évident. Cependant, dans les pays anglophones il est préférable d’utiliser: sexual orientation. Les mots à éviter sont homosexuality (homosexualité), lesbianism (lesbianisme), heterosexuality (hétérosexualité) et bisexuality (bisexualité).

Préférence du terme de gender à la place de sex

Dans les pays anglo-saxons, le terme sex ne s’utilise pas à moins de se référer à l’acte sexuel. C’est dans ce sens qu’il est plus approprié et correct d’utiliser le mot gender (genre) qui est plus neutre et se réfère à la personne en tant que telle.

Telle est devenue l’ampleur et la variété de ce « jargon » établi par Polari, une langue informelle utilisée dans la sous-culture gay britannique. Elle s’est basée sur du vocabulaire italien, où se sont ajoutés des mots d’autres langues, en plus des mots anglais modifiés.

>Télécharger Communiqué