Les travailleurs français sont à la queue de l’Europe en connaissance de l’anglais

Une étude d’Eurostat confirme la perception du bas niveau de l’anglais des employés français –juste devant ses homologues italiens- et révèle que :

  1. Seulement 13 % des Français entre 25 et 64 ans déclarent avoir une bonne connaissance de l’anglais
  1. 32 % des Français déclarent avoir raté un recrutement à cause de leur niveau d’anglais

Paris, 22 février 2018 – L’anglais se confirme comme la langue étrangère la plus maîtrisée de l’Union Européenne (UE) parmi les citoyens en âge de travailler, entre 25 et 64 ans, selon une *étude menée par Eurostat dans les 28 pays membres de l’UE. Malgré l’importance de la langue anglaise dans le monde du travail, seulement 13 % des travailleurs français déclarent avoir une bonne connaissance de l’anglais. Les employés français sont à la queue en ce qui concerne leur niveau de connaissance de la langue de Shakespeare en comparaison avec d’autres concitoyens européens.  

Ainsi, la perception des adultes en âge de travailler de leur propre niveau de connaissance de la langue anglaise varie considérablement. Dans les États membres où l’anglais est considéré comme la langue étrangère la mieux maîtrisée, les plus fortes proportions d’adultes âgés de 25 à 64 ans déclarant avoir un très bon niveau d’anglais étaient observées à Malte (53 %), en Suède (43 %), à Chypre (41 %) ainsi qu’au Danemark et aux Pays-Bas (36 % chacun), et les plus faibles en Italie (10 %), en France (13 %) et en Allemagne (16 %).  

La maîtrise de l’apprentissage de l’anglais –comme le souligne le sondage d’Eurostat- est considérée de plus en plus fondamentale pour progresser dans le domaine du travail. A tel point qu’un travailleur français sur 4 a perdu un emploi à cause de son niveau d’anglais – selon une étude du monde du travail menée par l’école en ligne ABA English parmi 4 000 personnes de cinq pays différents, dont 740 Français. 

L’anglais dans le monde du travail 

L’anglais est la langue universelle et la plus courante dans le milieu professionnel pour 61 % des français interrogés dans le sondage d’ABA English. En effet, la part des sondés qui affirme avoir besoin d’autres langues étrangères au travail est réduite en comparaison : seuls 3 % ont besoin en priorité de l’allemand, de l’italien ou de l’espagnol. Cette tendance se retrouve dans d’autres pays européens, où l’anglais est également la langue la plus demandée. 

Selon ce sondage, 1/3 des Français (32 %) pensent avoir raté une opportunité professionnelle parce que leur niveau d´anglais était insuffisant. Pour les membres de la Génération X et les Milléniaux (20-45 ans), ce chiffre atteint les 55 %. Au contraire, 73 % des Baby-boomers (45 ans et plus) estiment ne pas avoir été handicapés par leur niveau dans la langue de Shakespeare.   

Cette différence générationnelle peut probablement s’expliquer par l’internationalisation du travail, et par l’importance croissante de l’anglais dans tous les domaines liés à internet et aux nouvelles technologies. Effectivement, 66 % des sondés considèrent que le niveau d’anglais exigé dans le monde professionnel est de plus en plus haut.  

Est-ce par manque du temps que les professionnels français ont un bas niveau de maîtrise de l’anglais ? Heureusement, les avancées technologiques permettent de combiner des journées de travail avec l’apprentissage en ligne en anglais avec des garanties de succès. L’apprentissage mobile facilite l’étude des langues à partir d’appareils mobiles à tout moment et n’importe où. Cette tendance est maintenant une réalité, étant donné que 9 Français sur 10 reconnaissent l’utilisation régulière d’une application chaque semaine pour apprendre l’anglais (selon le sondage de M-Learning réalisé par ABA English en novembre 2017). 

Comme l’explique Maria Perillo, Directrice académique d’ABA English : « La  formation en ligne de l’anglais grâce à l’application mobile d’ABA English permet aux travailleurs d’apprendre l’anglais de façon adaptée à son rythme de vie. L’apprentissage avec des dispositifs mobiles, le M-Learning, présente de nombreux avantages. En effet chez ABA English nous concevons les cours pour que chaque partie didactique soit autosuffisante et permette à l’employé d’atteindre un objectif et d’assimiler réellement les connaissances en quelques minutes. En effet il ne s’agit pas seulement de proposer des contenus courts. » 

Dans un marché du travail toujours plus concurrentiel, le niveau d´anglais peut être déterminant pour décrocher un emploi ou pour assurer son évolution professionnelle. C’est ce qu’il ressort de l’enquête commanditée par ABA English, école d´anglais en ligne qui compte avec plus de 2 millions d’étudiants en France et plus de 20 millions d’élèves dans le monde.

Télécharger Communiqué