Professeurs 2.0 : l’importance du facteur humain dans l’enseignement en ligne

ABA English fête le « I Teacher Panel »: Des professeurs venant du monde entier ont fait une étude sur l’évolution du rôle des enseignants dans un secteur de plus en plus digital

Paris, 30 Août 2016 – Le boom des nouvelles technologies a contraint les professeurs de langues étrangères à adapter leurs méthodes pédagogiques aux nouveaux profils de leurs élèves. Dans un environnement de plus en plus virtuel et artificiel, les professeurs d’ABA English, de par leur expérience, ont compris rapidement qu’il était essentiel d’entretenir des relations humaines dans la formation en ligne.

 ABA English, académie d’anglais en ligne, comptant plus de 10 millions d’élèves dans le monde, a fêté, récemment, le « I ABA Teacher Panel ». Lors de cet évènement, des experts de plusieurs nationalités, de l’académie, ont partagé leurs opinions et expériences à ce sujet, afin d’optimiser la productivité de l’équipe.

Lors de ce rassemblement, 5 règles, qu’un enseignant doit prendre en compte pour devenir un parfait professeur de langue 2.0, se sont révélées importantes :

1. La technologie est un outil de travail avant d’être une menace

Aujourd’hui, les professeurs de langues doivent prendre en compte l’environnement digital dans lequel nous vivons et surtout l’accessoire qui fait partie de notre quotidien : Le Smartphone.

Maria Perillo, Directrice académique d’ABA English, nous informe : « Le développement exponentiel des nouvelles technologies n’est pas une menace pour nous, les enseignants, mais un outil grâce auquel nous améliorons la méthode d’apprentissage de nos élèves ».

2. Les professeurs de demain : des experts de l’enseignement ainsi que des nouvelles technologies

Les enseignants doivent s’adapter et s’intégrer à tous les environnements, utiliser et profiter des nouvelles technologies pour un meilleur enseignement. Pour cela, ils doivent, bien évidemment, maîtriser l’enseignement des langues mais aussi les nouvelles technologies ainsi que les outils complémentaires utilisés pour exercer et faire interagir leurs élèves. Les professeurs 2.0 qui ont compris ce défi, créent des supports éducatifs stimulants permettant aux élèves de rester concentrés, motivés et intéressés par la matière enseignée.

Le professeur américain Robin Motheral, dont l’approche est approuvée par son homologue britannique Martine Jeffries, explique : « Les livres traditionnels ne se suffisent plus à eux-mêmes pour un apprentissage complet. La technologie est désormais au service de l’éducation et ce, de différentes façons : grâce à des outils additionnels, à des vidéos et des jeux interactifs permettant de créer une ambiance multimédia lors de l’apprentissage ».

Martine Jeffries confirme : « Nous devons comprendre comment agissent les étudiants face aux nouvelles technologies et ainsi leur offrir des contenus intéressants pour créer de l’interaction entre eux. Les informations écrites sur support papier sont de moins en moins utilisées ».

3. Usage de contenus web comme outils éducatifs

Les nouveaux professeurs 2.0 doivent appliquer un changement dans leur méthodologie et utiliser l’information digitale pour un but plus didactique.

Le professeur britannique Nicola Cowan commente : « Nous, les professeurs, devons avoir la capacité et les compétences pour analyser et sélectionner les outils en ligne les plus pertinents pour adapter nos méthodes et maximiser l’efficacité de l’enseignement ».

Cette même idée est partagée par le professeur italien-britannique Tim Sarsini qui insiste sur l’importance de « mettre en place une méthode d’enseignement qui intègre l’anglais dans la vie quotidienne de l’étudiant ».

 4. De l’enseignant au coach personnel

Avec l’enseignement autonome et à distance, les étudiants ont besoin davantage de soutien pour se sentir accompagnés, guidés et stimulés pour ne pas abandonner l’apprentissage. D’autre part, l’environnement technologique qui les entoure a tendance à les rendre plus distraits et moins patients. Pour la majorité d’entre eux, l’enseignement d’aujourd’hui doit donc être rapide, stimulant, amusant et efficace.

Le professeur écossais George Talbot explique : « Dans le monde de l’enseignement 2.0, le professeur joue un rôle fondamental. Il doit conseiller l’élève dans sa gestion du temps afin d’optimiser son apprentissage. Ainsi, l’élève est plus libre et autonome et sa grande motivation provient de la totale liberté qui lui est accordée. Désormais, c’est lui qui décide à quelle heure et combien de temps il veut étudier ».

5. Personnalisation de la relation profs-élèves

Existe–t-il une relation entre un élève et son enseignant lorsque nous sommes dans un environnement digital avec une distance physique ? La réponse est oui. Comme l’expliquent les professeurs d’ABA English, les enseignants 2.0 arrivent à établir de forts liens avec leurs élèves. Leurs communications ne se limitent pas seulement à donner des cours. Les professeurs s’intéressent aussi à l’étudiant afin de connaître ses motivations, sa façon de travailler, ses expériences passées avec l’anglais, etc.

Priscilla Oliveira, enseignante brésilienne, conclut : « Pour un élève 2.0, il est toujours très important d’avoir les feedbacks des professeurs pour rester motivé. Les professeurs et les élèves, nous devons bien connaître les points faibles et les points forts de chacun. De cette manière, les étudiants pourront progresser plus rapidement ».

Le facteur humain est de plus en plus important pour donner une réponse aux défis de l’éducation 2.0, spécialement dans l’enseignement en ligne, un secteur en pleine métamorphose digitale qui ne cesse d’accroître.

> Télécharger Communiqué