Un tiers des Français pensent avoir raté une opportunité professionnelle du fait de leur niveau d’anglais

L´évolution professionnelle des Français dépend toujours plus de leur maîtrise de l’anglais

 

Une étude récente menée par l’école d’anglais en ligne ABA English parmi 5 700 personnes de divers pays, dont 1 147 personnes en France, révèle que :

– 32% de Français, et 55% des 20-45 ans, considèrent que leur niveau d’anglais a au moins une fois entravé leur évolution professionnelle ;

– L’anglais est la langue la plus demandée dans le cadre professionnel pour 61% des Français ;

– Pour les 20-45 ans, le travail est la principale motivation d’apprendre l’anglais. Pour les plus âgés cependant, leur apprentissage est motivé par l´envie de voyager.

 

Barcelone, le 27 avril 2017 – Dans un marché du travail toujours plus concurrentiel, le niveau d´anglais peut être déterminant pour décrocher un emploi ou pour assurer son évolution professionnelle. C’est ce qu’il ressort de l’enquête commanditée par ABA English, école d´anglais en ligne forte de 15 millions d’étudiants dans le monde. 

Selon ce sondage, 1/3 des Français (32%) pensent avoir raté une opportunité professionnelle parce que leur niveau d´anglais était insuffisant. Pour les membres de la Génération X et les Millennials (20-45 ans), ce chiffre atteint les 55%. Au contraire, 73% des babyboomers (45 ans et plus) estiment ne pas avoir été handicapés par leur niveau dans la langue de Shakespeare. 

Cette différence générationnelle peut probablement s’expliquer par l’internationalisation du travail, et par l’importance croissante de l’anglais dans tous les domaines liés à internet et aux nouvelles technologies. Effectivement, 66% des sondés considèrent que le niveau d’anglais exigé dans le monde professionnel est de plus en plus haut.

Les raisons d’apprendre l’anglais expliquées par la tranche d’âge

Les motivations diffèrent selon l’âge des personnes interrogées. Ce sont ainsi des motifs professionnels qui poussent 47% des 20-45 ans à progresser en anglais, puis le développement personnel (23%). Les babyboomers en revanche sont motivés par l’envie de voyager (42%) ou tout simplement pour leur épanouissement personnel (32%).

L’anglais, la langue professionnelle par excellence

L’anglais est la langue universelle et la plus courante dans le milieu professionnel pour 61% des français interrogés. En effet, la part des sondés qui affirme avoir besoin d’autres langues étrangères au travail est réduite en comparaison : seuls 3% ont besoin en priorité de l’allemand, de l’italien ou de l’espagnol. Cette tendance se retrouve dans d’autres pays européens, où l’anglais est également la langue la plus demandée.

66% de l´échantillon est ainsi amené à parler l’anglais régulièrement, dont 39% de temps en temps, 13% fréquemment et 4% tous les jours.

Les entretiens en anglais de plus en plus fréquents

Un quart des personnes interrogées (26%) ont déjà passé un entretien d’embauche en anglais. Lorsque l’on se penche sur les différences générationnelles, 52% des 20-45 ans contre 21% des plus de 45 ans se sont déjà prêté à l’exercice.

Les entretiens en anglais sont légèrement moins fréquents en France qu’ils ne le sont chez nos voisins européens, dont 39% doivent prouver leur maitrise de l’anglais en Italie, et 38% en Espagne.

> Télécharger Communiqué