Commencez votre cours d'anglais

  • Septembre, c’est la rentrée scolaire et c’est surtout le moment ou le plus d’étudiants s’inscrivent pour apprendre ou améliorer leur niveau d’anglais.92% des Français pensent que les personnes maîtrisant mieux l’anglais disposent de meilleures conditions de travail (emploi ou salaire).
  • ABA English propose alors une liste de conseils pour inclure l’apprentissage de l’anglais dans votre routine quotidienne.

Maîtriser l’anglais est devenu l’un des objectifs les plus courants de la rentrée, compte tenu du niveau d’Anglais des Français. En effet, Septembre est même le mois préféré de l’année pour se lancer. Selon une étude ABA English, un demi-million de nouveaux étudiants partout dans le monde s’inscrivent sur l’application d’ABA English en Septembre.

La rentrée est le meilleur moment pour se motiver et se perfectionner. Sans surprise, 92% des Français pensent que les personnes maîtrisant mieux l’anglais disposent de meilleures conditions de travail (emploi ou salaire), selon une étude récente de l’académie d’Anglais en ligne.

Avec le retour à l’école ou au travail et la routine qui se réinstalle, ABA English, l’académie d’anglais en ligne avec plus de 22 millions d’étudiants dans le monde, qui a récemment renouvelé son image avec le lancement de la campagne « Apprenez d’abord l’Anglais », vous propose 5 conseils efficaces afin d’apprendre l’anglais une bonne fois pour toute… Et enfin ne plus perdre d’opportunités d’emploi !

  1. Évitez les excès

Avec le retour à la routine, il est fréquent de voir sa motivation décupler et avoir pleins d’objectifs en tête, y compris l’amélioration de votre niveau d’anglais. Ce besoin impérieux conduit souvent à une erreur fondamental: étudier de façon excessive, ce qui ne favorise pas l’assimilation et la mémoire.

L’apprentissage doit être constant et régulier. Il est préférable de passer 15 minutes chaque jour pour apprendre l’anglais et, par conséquent, faire de plus petites sessions afin de recevoir toutes les informations plus naturellement. 

  1. Commencez une nouvelle série

Maintenant que la routine s’est installée, vous pouvez commencer une nouvelle série, en Anglais bien sur, et adaptée à vos goûts et préférences. Quoi de mieux après une dure journée, que de se détendre et profiter avec sa série préférée et, sans le savoir, apprendre l’anglais naturellement et de façon continue. Passez en revue les nouvelles sorties de Septembre et habituez-vous à la langue de Shakespeare!

« Le contenu audiovisuel est un moyen attrayant, efficace et motivant pour apprendre une langue, car il combine des images, de la voix et de l’écrit dans un context fictif ou réel. Chez ABA English, nous le savons très bien et c’est pourquoi notre cours est basé sur des courts métrages. En outre, si ces contenus sont sous-titrés, cela est doublement efficace car l’apprentissage se développe plus rapidement: l’écoute permet d’apprendre à parler, et la lecture d’apprendre à écrire » , précise Maria Perillo, Chief Learning Officer chez ABA English.

  1. Parlez avec des Anglophones

Parler et écouter sont les compétences que les Français dominent le moins en raison de la structure de l’enseignement traditionnel que nous avons reçu. En effet, 47% des Français avouent suivre des cours en ligne afin d’améliorer leur écoute, et 52% afin de pratiquer l’oral, selon une étude réalisée par ABA English.

Se laisser aller et parler est essentiel pour se lancer dans une conversation. Il ne faut plus avoir peur de l’anglais! Profitez de la compagnie d’anglophones avec qui vous êtes à l’aise afin d’habituer votre oreille à la langue. Trouvez un ami natif en anglais et parlez avec lui. Vous pouvez également trouver une personne anglophone avec qui faire un échange linguistique; ou bien assister à des rencontres dans des bars par exemple; ou encore vous inscrire à des cours de conversation individuels.

  1. Identifiez un objectif réaliste

Comme pour le Nouvel An, Septembre c’est également la période des bonnes résolutions. Définissez un objectif réaliste et surtout que vous pouvez atteindre, dans le cas contraire vous aurez davantage tendance à jeter l’éponge.

« Nos étudiants nous demandent de plus en plus de les aider à choisir des objectifs afin de voir de réels progrès. C’est l’une des demandes les plus courantes. Par conséquent, tous les enseignants d’ABA English conseillent aux étudiants de ne pas se décourager et de se sentir accompagné tout au long de l’apprentissage », déclare le professeur d’américain Robin Motheral chez ABA English.

  1. Pratiquez vos loisirs… en anglais

Il ne faut plus voir l’anglais comme un ennemi. L’astuce consiste à s’amuser avec la langue de Shakespeare tout en pratiquant des loisirs que vous maîtrisez. Si vous êtes addicts aux films, profitez en pour regarder tous vos films préférés en anglais. Et si, par exemple, vous êtes un fan de football, regardez les matchs de Premier League avec les commentaires en anglais !

Télécharger Communiqué

ABA English, l’académie d’anglais en ligne avec plus de 22 millions d’étudiants dans le monde, dévoile aujourd’hui une nouvelle identité visuelle et lance sa nouvelle campagne intitulée « Apprenez d’abord l’Anglais ». L’entreprise espagnole a souhaité moderniser son logo et son design afin de mieux s’adapter aux supports mobiles utilisés aujourd’hui.

Selon une étude d’ABA English sur l’utilisation des applications et le mobile learning, 70% des Français déclarent utiliser des applications pour apprendre les langues plusieurs fois par semaine et 24% une ou plusieurs fois par jour. L’apprentissage sur smartphones et tablettes est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur.

Dans ce contexte, la nouvelle identité visuelle d’ABA English se décline dans un design plus minimaliste, adapté à tous les écrans, moderne et dans un style unique. Cette nouvelle image de marque perfectionne les éléments visuels déjà existants en accordant davantage d’importance à la personnalité propre de la marque et à son positionnement dans les secteurs académiques et numériques. Ces caractéristiques la différencient des autres plates-formes d’apprentissage de langue.

Le nouveau logo: élégant, moderne, lisible

La nouvelle étape de croissance mondiale dans laquelle se trouve aujourd’hui ABA English a conduit au renouvellement de son image de marque, dont l’élément majeur a été la refonte de son logo.

Le nouveau logo d’ABA English rassemble l’univers académique et le monde du numérique. Ce sont les deux principales caractéristiques de l’académie en ligne qui se définie comme « The Digital English Academy ». Le nouveau logo se distingue par sa simplicité : un « A » qui conserve la typographie du logo d’origine, accompagné d’un point bleu fluorescent, en lien avec les autres éléments d’identité visuelle de l’académie.

« Nous recherchions un logo qui fonctionnait parfaitement en tant que symbole, mais qui représenterait en même temps nos valeurs en tant que société. Avec ce nouveau design, nous avons voulu simplifier le tout pour gagner en facilité d’utilisation et en reconnaissance, en créant un logo académique avec une typographie puissante et lisible », explique Jaume Baixas, directeur de la création d’ABA English.

Apprenez d’abord l’Anglais

ABA English a fait coïncider le renouvellement de son image avec le lancement de sa nouvelle campagne humoristique « Apprenez d’abord l’Anglais ». Lancée sur les réseaux sociaux et en ligne, cette campagne montre le parcours d’un personnage qui fait face à des situations dans lesquelles l’anglais est essentiel au quotidien.

Dans cette série de petits sketchs, on peut par exemple voir le personnage donner une conférence en public ou dans le contexte d’une conférence de presse à des médias internationaux et être complètement perdu. Une autre vidéo montre le personnage découvrir avec horreur ce qu’il s’est fait tatouer ou encore le message imprimé sur son t-shirt. Notre vidéo coup de cœur est sûrement celle avec le personnage essayant d’éteindre les lumières de sa maison avec la voix tout en utilisant un anglais approximatif.

La campagne, qui sera lancée simultanément dans 15 pays et en 6 langues (Espagnol, Français, Anglais, Italien, Portugais et Russe), est composée d’une série de vidéos courtes et longues, de bannières et de créations adaptées à tous les supports numériques.

Pour plus d’informations sur la campagne « Apprenez d’abord l’Anglais », regardez les vidéos thématiques :

La Maison Connectée

Le T-shirt avec message Le Tatouage

Parler en public

Chanter les chansons de Sinatra

Le Coach de Premier League

Télécharger Communiqué

Selon une étude menée par ABA English auprès de 7 000 personnes de plusieurs pays[1], dont 1 629 en France:

  • 41% des millennials et de la génération X apprennent l’anglais pour des raisons professionnelles, alors que les baby boomers principalement pour les voyages,
  • L’immense majorité des Français sondés (89%) déclarent avoir un niveau d’anglais basique ou intermédiaire,
  • 65% millennials et de la génération X indiquent avoir manqué des opportunités professionnelles en raison de leur niveau d’anglais, tandis que 77% des baby boomers affirment ne pas avoir rencontré ce problème. 

Paris, le 22 Août 2018 – Les vacances d’été se terminent et le retour à la routine se profile. Il est temps de dresser la liste des objectifs de cette nouvelle année et, pourquoi pas commencer avec des cours d’anglais! Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que le mois de septembre soit devenu l’un des mois de l’année les plus demandés pour les cours d’anglais. Selon une étude récente d’ABA English, l’académie d’anglais en ligne avec plus de 22 millions d’étudiants dans le monde, 77% des Français préfèrent étudier l’anglais après l’été.

L’apprentissage de l’anglais après l’été est une pratique courante chez les Français. Cependant, quelles sont les motivations pour étudier la langue de Shakespeare? Celles-ci varient considérablement selon les groupes d’âge. Pour les millennials et la génération X, la motivation principale pour apprendre l’anglais reste pour des raisons professionnelles (41% des sondés). L’anglais est une compétence de plus en plus nécessaire pour prospérer et obtenir de meilleures opportunités professionnelles pour ces deux groupes de personnes pleinement actives sur le marché du travail. La seconde motivation de ces deux catégories est le développement personnel à hauteur de 28%, suivi par les voyages (14%), les études (13%) et enfin pour communiquer avec son entourage (4%).

En revanche, pour les baby boomers, leur motivation principale pour apprendre l’anglais est le voyage (à hauteur de 43%) suivi du développement personnel (34%), pour 12% pour communiquer avec son entourage, 10% pour des raisons professionnelles et enfin 1% pour les études. Une partie de cette génération est déjà à un âge où la pression sur le travail est moins forte et laisse place aux motivations personnelles, ce qui leurs permettent de se concentrer davantage sur les activités de loisirs telles que les voyages.

L’anglais, une compétence pour le travail plus que nécessaire

Le monde du travail devient de plus en plus exigeant compte tenu de la forte compétitivité. La maîtrise de l’anglais est devenue une compétence décisive sur le marché du travail. De nos jours, seuls 11% des Français prétendent avoir un niveau avancé ou professionnel. Les 89% restants ont un niveau basique ou intermédiaire. Sur ce point, la différence entre les générations est moindre. Seulement 12% des millennials et de la génération X estiment avoir un niveau avancé ou professionnel, le même pourcentage chez les baby boomers.

Ce faible niveau d’anglais a un impact direct sur le travail des Français. En effet, un tiers des sondés estiment avoir perdu des opportunités professionnelles à cause de leur niveau d’anglais. Cette réalité diffère selon les générations: 65% des millennials et de la génération X déclarent avoir manqué des opportunités en raison de leur anglais. En revanche, 77% des baby boomers déclarent ne pas avoir manqué d’opportunités en raison de l’anglais. Cet écart entre les groupes d’âge confirme la nécessité actuelle et future, d’avoir une bonne maîtrise de l’anglais pour réussir professionnellement, en comparaison du passé où la langue n’était pas un facteur aussi déterminant.

En outre, la population française dans son ensemble est d’accord avec les avantages professionnels d’un bon niveau d’anglais. 92% des personnes interrogées affirment que les personnes maîtrisant mieux l’anglais disposent de meilleures conditions de travail – emploi ou salaire.

[1] Enquête réalisée en été 2018 auprès de 7 000 étudiants anglais d’ABA au Brésil, en Espagne, en France, en Italie et au Mexique.

Télécharger Communiqué

ABA English vous propose une série de conseils pour apprendre ou améliorer votre anglais tout en profitant pleinement de votre été !

 

 

Paris, 23 juillet 2018 – L’été est l’un des moments où de nombreux Français en profitent pour apprendre ou améliorer leur anglais. Mais le faire en été peut être considéré comme contraignant et synonyme d’ennui pour beaucoup.

Fini les clichés! Les professeurs de l’académie anglaise en ligne ABA English vous proposent une série de conseils pour vous permettre de pratiquer et d’apprécier l’anglais sans excuses durant l’été. Les vacances sont les vacances, et pour rien au monde nous nous arrêterons de nous amuser lors de nos jours de repos.

Si vous voyagez… parlez en anglais avec les locaux

Beaucoup d’entre nous profitons de l’été pour voyager à l’étranger et faire du tourisme. C’est une opportunité unique de pratiquer l’anglais avec des personnes d’autres nationalités. Si vous voyagez dans un pays anglophone, oubliez votre peur ! Essayez de converser un maximum en anglais avec les locaux pour habituer votre oreille aux différents accents. S’intéresser à leur culture en parlant avec les gens rendra votre voyage plus intéressant, riche et votre niveau d’anglais s’améliorera.

Si vous restez… trouvez un ami anglophone

Il est temps de laisser votre honte de côté ! Quoi de mieux que d’avoir un ami étranger pour que votre oreille se fasse à la langue. Si vous ne connaissez personne d’un pays anglophone, utilisez les nouveaux outils actuels qui vous permettent de faire un échange linguistique ou participez à des sessions d’anglais organisées régulièrement dans les cafés.

Si vous allez au cinéma… regardez les films en V.O

Vous êtes un cinéphile et vous rêvez de passer vos vacances au cinéma? Cet été de nombreux films américains vont sortir, alors quoi de mieux pour profiter de l’anglais que de les regarder en VO. Par exemple The Skyscraper sorti le 19 juillet est idéal si vous aimez l’action et le suspense; et Overboard, (également à l’affiche depuis le 19 juillet) : un comédie parfaite pour se détendre.

Ces deux films pourront vous aider à améliorer la compréhension de l’anglais américain.

Si vous souhaitez pratiquer l’anglais depuis chez vous… pensez au cours particuliers

Une option parfaite pour perfectionner l’anglais appris pendant un cours et également renforcer la conversation grâce à des tutoriels virtuels qui sont enseignés par des enseignants anglophones. Comme ils sont virtuels, ils permettent des horaires flexibles et s’adaptent à vos horaires d’été, contrairement aux cours plus traditionnels. Et si vous avez plus de temps, ces cours pourraient être complétés par un séjour d’anglais d’un mois pour consolider et améliorer votre anglais avant la rentrée.

Dans toutes les situations… le portable sera votre allié

Et puisque votre téléphone vous accompagne partout, profitez-en et changez la langue de votre smartphone en anglais. De cette façon, vous vous familiarisez avec le vocabulaire anglo-saxon, presque inconsciemment. La meilleure chose à faire lors des files d’attente insupportables de musées ou d’attractions touristiques, d’attente dans les aéroports ou dans les transports sera de pratiquer votre anglais en ligne. Via des exercices de vocabulaire courts comme ceux offerts par ABAmoments, vous serez alors capable d’apprendre des mots et des expressions utiles comme demander son chemin ou encore vous débrouiller auprès des commerçants.

> Télécharger Communiqué

Paris, 3 juillet 2018 – Toutes les langues sont des entités vivantes: elles évoluent, s’adaptent et incorporent de nouveaux concepts en fonction des différentes réalités sociales. L’anglais, bien sûr, en fait partie. C’est pour cela qu’ABA English, l’académie d’anglais en ligne avec des millions d’étudiants dans le monde, souhaitait ajouter son grain de sel pour que la langue ne soit plus une barrière à la communication sur la diversité sexuelle, la tolérance et l’égalité.

Après le succès de la Gay Pride à Paris le week-end dernier, d’autres villes du monde entier se préparent à fêter la leur. Un des emblèmes de cette célébration est le fameux rainbow flag (drapeau arc-en-ciel) que l’on peut retrouver à chaque coin de rue. Créé par l’artiste et l’activiste Gilbert Baker, le gay pride flag ou LGBT pride flag a été utilisé pour la première fois durant la San Francisco Gay Freedom Day Parade en 1978, et depuis il n’a cessé d’être agité en tant que symbole du collectif LGBT.

Utiliser les termes et expressions adéquats

La première chose que vous devez connaître sont les acronymes anglosaxons corrects pour se référer au collectif : LGBTQIA. Ces derniers comprennent respectivement : Lesbian (lesbienne), Gay (gay), Bisexual (bisexuel), Transgender (transgenre), Queer (excentrique ou non conventionnel), Intersex (intersexuel) et Asexual (asexué).

Lorsque l’on parle de cette communauté en anglais et que notre niveau de langue n’est pas adapté, l’idéal est de prêter attention aux termes utilisés pour éviter d’offenser qui que ce soit.

Contrairement à la France, dans les pays anglophones le mot homosexual a une connotation négative. Pourquoi ? Parce qu’au début du 20ème siècle aux Etats-Unis, le terme a été inventé pour cataloguer cette préférence sexuelle comme un trouble mental grave. C’est dans ce contexte qu’il faut essayer d’éviter d’utiliser ce mot, même si pour un français ce n’est pas offensant.

En revanche, les termes gay ou lesbiens n’ont pas de connotation négative ou sexuelle. Ils sont donc couramment utilisés et recommandés par la communauté LGBT elle-même.

Sortir du placard et autres concepts forts

Une expression célèbre pour sa forte implication émotionnelle comme « sortir du placard » est connue en anglais sous la forme de « coming out (of the closet) ». Cet idiome a été employé pour la première fois en 1869 par Karl-Heinrich Ulrichs, pionnier du mouvement LGBT pour inciter les homosexuels à révéler leur orientation sexuelle en face d’une société qui à l’époque était très fermée sur le sujet.

D’autres expressions populaires se traduisent aussi, comme « changer de bord » qui se dit « he/she bats for the other team » en anglais ou encore « gaydar » (un mix entre gay et radar) utilisée pour les personnes repérant facilement si une personne est gay.

Orientation sexuelle : mots à éviter

En France, le débat entre orientation et préférence sexuelle n’est pas encore évident. Cependant, dans les pays anglophones il est préférable d’utiliser: sexual orientation. Les mots à éviter sont homosexuality (homosexualité), lesbianism (lesbianisme), heterosexuality (hétérosexualité) et bisexuality (bisexualité).

Préférence du terme de gender à la place de sex

Dans les pays anglo-saxons, le terme sex ne s’utilise pas à moins de se référer à l’acte sexuel. C’est dans ce sens qu’il est plus approprié et correct d’utiliser le mot gender (genre) qui est plus neutre et se réfère à la personne en tant que telle.

Telle est devenue l’ampleur et la variété de ce « jargon » établi par Polari, une langue informelle utilisée dans la sous-culture gay britannique. Elle s’est basée sur du vocabulaire italien, où se sont ajoutés des mots d’autres langues, en plus des mots anglais modifiés.

>Télécharger Communiqué 

Des professeurs d’ABA English ont analysé dans le 2ème ABA Teacher Panel les clés pour apprendre en ligne de la meilleure manière

Paris, 17 mai 2018 – Peu de français donnent de l’importance à l’amélioration de leur anglais pour trouver un meilleur travail, profiter de voyages à l’étranger ou encore d’avoir l’opportunité de rencontrer des gens du monde entier.

ABA English, école d’anglais en ligne avec des millions d’étudiants dans le monde, a célébré le 2ème ABA Teacher Panel à Barcelone avec la présence de ses professeurs. Une table ronde dans laquelle, après réflexions et expériences, les 4 clés pour apprendre l’anglais en ligne de manière efficace ont été dévoilées lors de la journée mondiale de l’Internet, ce jeudi 17 mai.

  1. L’importance du facteur humain

Avec l’Internet, les professeurs d’anglais se sont vus obligés de trouver de nouvelles façons de travailler pour satisfaire les besoins du nouveau profil d’étudiants. Dans un monde toujours plus digitalisé, les professeurs d’ABA English ont constaté, de par leur expérience, qu’il était indispensable d’ajouter le facteur humain dans l’enseignement des langues en ligne. Par conséquent, ABA English assigne à chacun de ses étudiants un professeur qui les guide et les motive durant tout leur apprentissage.

«La montée du e-learning amène parfois les professeurs à se transformer en véritables formateurs motivants. Dans le monde de l’enseignement 2.0, l’enseignement-guide joue un rôle fondamental puisqu’il doit conseiller l’étudiant sur la meilleure façon d’utiliser son temps qui se trouve limité », explique la professeure américaine Robin Motheral. 

  1. Un apprentissage avec plus de persévérance

Apprendre massivement l’anglais ne favorise pas la persévérance de l’étudiant, une méthode pourtant habituelle dans l’enseignement traditionnel. D’autre part, le faire en ligne permet de diviser le contenu en petits «blocs», ce qui va aider à recevoir les informations de manière plus naturelle. Par conséquent, cela permet de rendre le temps passé à étudier plus efficace. L’étudiant va étudier plus souvent mais sur de plus petites périodes.

De même, dans l’apprentissage en ligne, les informations se retiennent mieux grâce à la réception de plusieurs contenus en même temps (images et vidéos entre autres). En effet, selon une étude d’efficacité élaborée par ABA English (destinée à mesurer l’efficacité de l’apprentissage en ligne de l’anglais), 71% des étudiants ont passé en moyenne 40 heures en ligne pour atteindre l’équivalent du niveau d’un semestre universitaire. 

  1. Whenever, wherever

Etudier les langues sur Internet ne vous oblige pas à le faire à une heure précise, ni dans un lieu spécifique. Grâce à cela, l’apprentissage est plus libre et s’avère plus efficace du fait que l’envie et la motivation sont plus grandes. Ce qui n’est pas autant le cas lorsque la contrainte d’horaire et de lieu est présente.

«Les étudiants peuvent faire en sorte que l’anglais s’adapte à eux, à leur horaire et à leur mode de vie. Même s’il est recommandé de définir un objectif d’étude réaliste en fonction des habitudes de chacun, l’apprentissage devient une routine hebdomadaire avec un minimum de 4 fois par semaine. Sachant que les périodes d’apprentissage peuvent être de courtes durées (entre 15 à 20 minutes). Cependant, les étudiants devraient toujours être ceux qui décident de leur organisation et du choix de leur dispositif d’apprentissage.», prévient la professeure anglaise Nicola Cowan. 

  1. Apprendre l’anglais en s’amusant

La clé est de voir l’apprentissage de l’anglais comme quelque chose de divertissant et jamais comme quelque chose d’ennuyeux et/ou fastidieux. C’est aussi facile que de continuer à pratiquer vos hobbies… mais en anglais! Si ce que vous aimez le plus est la lecture, faites-le en anglais ; si vous êtes sériephile, regardez vos séries anglaises et américaines préférées en version originale. Si votre niveau actuel ne vous le permet pas, ajoutez-y les sous titres en français pour par la suite être capable de pouvoir les remplacer en anglais.

«Malgré les nombreux avantages offerts par l’apprentissage des langues en ligne, les étudiants ne doivent pas se limiter aux cours en ligne car la technologie leur permet de rester en contact avec l’anglais en dehors du monde virtuel et ces derniers possèdent de nombreux autres outils qui sont à la portée de tous », ajoute la professeure française Delphine Hatsadourian.  

> Télécharger Communiqué

L’ancien COO (Chief Operating Officer) du site marchand Cdiscount –pôle e-Commerce du groupe français Casino- est nommé Directeur Général de l’académie d’anglais en ligne à Barcelone (Espagne) pour relancer la stratégie de la start up qui compte près de 2 millions d’étudiants en France

Paris, le 3 mai 2018.- ABA English, l’académie d’anglais en ligne basée à Barcelone (Espagne) avec près de 2 millions d’étudiants en France, a annoncé la nomination de Marc Vicente comme nouveau directeur général de la start up. Ancien directeur du développement du site marchand Cdiscount –pôle e-Commerce du groupe français Casino- Marc Vicente reprendra les fonctions de Javier Figarola qui, en tant que co-fondateur, actionnaire et consultant, restera lié à l’entreprise, se libérant de la gestion quotidienne pour se concentrer sur la vision stratégique d’ABA English.

Dans son poste de Chief Operating Officer (COO – directeur du développement) à Cdiscount, Marc Vicente a participé pendant ces deux dernières années à placer la société française comme l’ une des premières enseignes françaises en image-prix en proposant ainsi une offre produit de plus de 114 000 références réparties autour d’une quarantaine d’univers. Marc Vicente a contribué à consolider l’équilibre entre l’exploitation à court et à moyen terme (croissance constante à deux chiffres et rentable) et la préparation à long terme de la diversification des activités. Il était en charge de toutes les activités de marché: activités B2B groupe, développement international, chiffre d’affaires, création de services fournisseurs / fournisseurs et gestion des médias.

Dans son nouveau poste de directeur général d’ ABA English, Marc Vicente aura comme principale mission d’accélérer la croissance de l’entreprise et son évolution à l’international. Avec une grande expérience au sein d’entreprises digitales sur différents marchés internationaux, Marc a le profil professionnel idéal pour diriger la deuxième étape de la croissance internationale qu’ABA English souhaite réaliser.

Profil international et croissance

Marc Vicente possède une vaste expérience dans des entreprises du secteur digital et du e-commerce, il a pu occuper différents postes de direction dans les domaines du marketing, des opérations et de la direction générale. Il a mené des stratégies de croissance disruptive dans des entreprises telles que Rakuten, Akamon, AVG, lastminute.com et, plus récemment, chez Cdiscount, un des plus grands retailers online d’Europe, basé en France.

Son profil international a également été l’un des facteurs décisifs pour le nommer à la direction d’ABA English. Originaire de Barcelone, Marc a travaillé pour plusieurs marchés au cours de sa carrière – France, Royaume-Uni, Allemagne, Japon, etc…- il apporte donc une forte expertise multinationale. Cette dernière sera de grande utilité pour atteindre les objectifs ambitieux fixés par ABA English pour les prochaines années.

« C’est un honneur d’avoir l’opportunité de diriger une société comme ABA English et de me joindre à l’excellente équipe de professionnels qui a réussi sa première étape de croissance fulgurante. La méthodologie est unique et développée en interne, le produit didactique est efficace et innovant, et c’est très stimulant de travailler dans un secteur aussi inspirant que l’éducation. J’attends avec impatience de relever le défi de mener l’entreprise vers sa prochaine étape de forte croissance internationale. Notre ambition est de devenir le leader numérique dans le domaine de l’apprentissage de l’anglais. », a déclaré Marc Vicente.

Vers un rôle plus stratégique

Marc Vicente remplace Javier Figarola qui était à la tête de l’entreprise depuis 2012. Javier a mené à bien la première phase de croissance et d’internationalisation d’ABA English. Sous sa direction, l’entreprise est devenue un des leaders mondiaux de l’enseignement en ligne, avec aujourd’hui plus de 20 millions d’élèves dans 170 pays.

 « Marc Vicente est la recrue idéale pour relever et affronter avec succès les nouveaux défis que nous nous sommes fixés chez ABA English, il a toute notre confiance. Ses capacités de gestion, autant opérationnelles que stratégiques, son expérience professionnelle réussie et son style de leadership proche et engagé, sont les principales qualités de Marc. Selon moi, elles seront essentielles au développement de l’entreprise dans les années à venir. » a déclaré Javier Figarola.

Cinq années seulement après son lancement en 2013, ABA English est devenue une référence mondiale du secteur des EdTech, faisant partie aujourd’hui des trois principaux acteurs de l’éducation en ligne dans le monde. L’arrivée de Marc dans l’entreprise marque le début de la seconde phase de croissance internationale qu’ABA English souhaite atteindre dans les années à venir.

> Télécharger Communiqué

Une étude récente menée par ABA English auprès de 4 600 personnes de plusieurs pays, dont 1 059 sont basées en France, révèle que:

  • 3 participants sur 10 pensent que le fait de connaître l’anglais peut améliorer leur salaire de plus de 10%
  •  58% des Français utilisent l’anglais dans leur travail, en particulier ceux de 20 à 44 ans (81%)
  •  28% des Français reconnaissent avoir perdu des opportunités d’emploi – nouveaux emplois ou promotions – en raison de leur niveau d’anglais

 

Paris, 26 Avril 2018 – A l’heure actuelle, rares sont ceux qui doutent que l’anglais soit la langue officielle d’échange dans le monde des affaires et dans le monde du travail. Il est de plus en plus important de la maîtriser pour trouver du travail en France. Ceci a été démontré dans l’enquête sur le travail menée récemment par ABA English, une école d’anglais en ligne avec des millions d’étudiants à travers le monde.

Selon les données de l’enquête menée auprès de 4 600 étudiants de plusieurs pays, dont 1 059 basés dans toutes les régions de la France, 92% des Français considèrent que les personnes ayant un bon niveau d’anglais ont des avantages professionnels importants, de salaire ou des conditions du poste de travail. Ainsi, 3 personnes sur 10 pensent, en effet, que l’usage de l’anglais augmenterait leur salaire de plus de 30%.

En particulier, 40 % des participants âgés entre 20 et 44 ans pensent qu’un bon niveau d’anglais pourrait leur apporter une augmentation de salaire comprise entre 30 % et 50 %.

La langue officielle d’échange dans le monde des affaires

Quelle est l’importance réelle de la maîtrise de l’anglais sur le lieu de travail? Comme le montre l’étude, 28 % des Français ont admis avoir perdu des opportunités professionnelles (nouveaux emplois, promotions) à cause d’un bas niveau d’anglais. Parmi ceux qui ont répondu de façon affirmative à la perte d’opportunités professionnelles à cause d’un manque de compétences en langue anglaise, 65 % d’entre eux ont entre 20 et 44 ans.

L’anglais, exigé dans le monde professionnel

De plus en plus de recruteurs sont convaincus que l’anglais est essentiel au développement professionnel. 85 % des participants à l’enquête considèrent que le niveau d’anglais exigé dans une carrière professionnelle est de plus en plus élevé. D’un autre côté, 21 % des Français qui ont répondu au sondage pensent que le niveau d’anglais a été évalué lors d’un entretien pour une offre d’emploi.

La langue de Shakespeare est encore la langue exigée pour augmenter les compétences professionnelles. Ainsi, pour 39 % des français en âge de travailler ( entre 20 et 44 ans ) qui ont répondu à l’étude, l’anglais leur a permis de trouver un nouveau travail car elle est la langue la plus demandée sur le marché du travail.

> Télécharger Communiqué

  • L’interaction vocale avec l’utilisateur se fait grâce à l’intelligence artificielle d’Alexa, l’assistant virtuel d’Amazo
  • L’English Test est le résultat d’un projet commun entre une équipe de développeurs du MIT Auto-Id Lab et de linguistes du Language Lab d’ABA
  • L’intelligence artificielle révolutionne l’apprentissage de l’anglais en ligne en permettant de converser avec une machine, un premier pas vers un apprentissage personnalisé

L’académie d’anglais en ligne ABA English et le Massachusetts Institute of Technology (MIT) Auto-Id Lab ont développé conjointement un test d’anglais innovant qui interagit par la conversation avec l’utilisateur sur Alexa, l’assistant virtuel d’Amazon qui devrait être disponible en France d’ici la fin de l’année.

L’English Test est la première skill, ou compétence, d’Alexa qui permet d’évaluer le niveau d’anglais grâce à la reconnaissance vocale. En plus d’évaluer le niveau d’anglais, l’English Test augmente aussi les possibles moments d’apprentissage avec la pratique du listening et speaking. En effet il permet de faire des exercices d’anglais en interagissant oralement avec Alexa tout en faisant d’autres activités (cuisine, faire du sport, etc).

Une équipe composée de développeurs du MIT Auto-Id Lab et de linguistes du Language Lab d’ABA English est à l’origine de ce test d’anglais innovant, désormais disponible gratuitement dans sa version bêta sur Amazon dans le monde entier. La skill English Test est disponible sur l’appareil Alexa Echo Show, l’assistant le plus avancé de la gamme Echo (avec Echo Dot, Echo Spot et Echo Look), qui comprend un écran de 7,4 pouces.

Le test est adaptatif, cela signifie qu’il s’adapte au niveau qu’il détecte chez l’utilisateur. Il est également conçu pour recueillir des informations sur le profil de l’étudiant, ses intérêts et ses raisons d’apprendre l’anglais. Ainsi, l’utilisateur bénéficie d’une expérience totalement personnalisée : chaque fois qu’il répond à une question sur son profil, il entre dans une nouvelle route de questions correspondant à ses intérêts et préférences.

La combinaison de questions de niveau d’anglais et de profil maintient l’utilisateur impliqué et attentif jusqu’à ce que l’évaluation soit terminée. En outre, plus la skill de l’English Test est utilisée, plus les questions seront adaptées à l’utilisateur (grâce au Machine Learning). Par conséquent, lors de l’exécution du test, l’utilisateur a le sentiment d’avoir une conversation et non simplement de répondre à des questions, et qu’il interagit avec un professeur d’ABA English plutôt qu’avec une machine. Bien qu’Alexa soit effectivement une machine, sa voix et l’adaptation individuelle des questions fournissent un élément d’interaction « humanisée ».

L’English Test d’Alexa, étant un test adaptatif qui s’améliore au fil des utilisations, est la première étape vers la personnalisation des contenus de l’apprentissage de l’anglais, une tendance croissante dans le secteur de l’éducation en ligne.

Comment fonctionne l’English Test

L’English Test s’active avec la voix, comme toutes les skills d’Alexa, en disant simplement en anglais : « Alexa, start English Test ». Pour commencer, Alexa, avec qui l’utilisateur interagit vocalement tout au long du processus, fait une brève introduction expliquant les instructions et comment répondre aux questions.

Alexa lit chaque question et ses possibles réponses. L’utilisateur doit dire la lettre qui correspond à la bonne réponse, puis la phrase ou la réponse complète. Par exemple : (A) – I want to learn English to travel.

Pendant le test, l’utilisateur ne sait pas s’il répond correctement aux questions, pour éviter qu’il se décourage et abandonne avant de terminer l’évaluation. Si la personne répond de manière incorrecte à un certain nombre de questions de niveau, son évaluation se limitera (sans qu’elle le sache) aux questions correspondant au niveau auquel elle aura échoué et au niveau inférieur.

A la fin du test, Alexa communique à l’étudiant le niveau d’anglais qui lui correspond. Le cours d’ABA English est basé sur six niveaux équivalents aux niveaux A1 à C1 du Cadre Européen Commun de Référence (CECR). Enfin, Alexa explique à la personne ce qu’elle va apprendre au niveau qui lui correspond, selon la définition du CECR.

English Test, le premier projet d’IA du Language Lab d’ABA English

Le projet de l’English Test conduit par ABA English et le MIT s’est réalisé dans le cadre du Language Lab, le laboratoire de R & D de l’académie d’anglais en ligne. C’est l’un de ses projets les plus novateurs, et le premier avec lequel ABA English se penche sur le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à l’apprentissage d’une deuxième langue.

Le Language Lab d’ABA English a été créé pour promouvoir la recherche et le développement d’innovations et d’améliorations dans l’apprentissage de l’anglais, à la fois technologiques et méthodologiques. C’est un laboratoire créatif et un centre de recherche qui rassemble des linguistes et des experts en technologie et en apprentissage numérique de grandes universités du monde entier. Il est dirigé par Maria Perillo, Directrice Académique d’ABA English, en collaboration avec un Comité Académique composé de prestigieux professeurs dont Brian Subirana, directeur du MIT Auto-Id Lab.

« English Test est un projet unique et révolutionnaire, une porte ouverte vers une nouvelle façon de comprendre et de développer l’apprentissage en ligne », commente Maria Perillo, Directrice Académique d’ABA English. « Alexa est conçu pour être utilisé dans un espace ouvert, loin de l’ordinateur ou du mobile, tout en effectuant d’autres actions et en s’adaptant à votre contexte d’utilisation : les moments d’apprentissage sont amplifiés et les possibilités de personnalisation sont impressionnantes. »

MIT Auto-Id Lab, la technologie de pointe au service de la société

Le centre de recherche MIT Auto-Id Lab a été créé en 1999 pour faire avancer le domaine de la RFDI (radio-identification) comme base de l’architecture de l’Internet of Things. Le laboratoire étudie et développe de nouvelles technologies pour anticiper l’avenir et apporter des bénéfices innovants à la société dans divers domaines.

Le directeur du MIT Auto-Id Lab est Brian Subirana, un ingénieur espagnol, docteur en intelligence artificielle et titulaire d’un MBA, ainsi que professeur au MIT et à Harvard. Il dirige actuellement des équipes de recherche axées sur le développement de technologies de rupture dans cinq secteurs, dont l’apprentissage numérique.

« Au MIT Auto-Id Lab, nous travaillons toujours sur des terrains inconnus, nous développons des produits qui impliquent un saut en avant dans l’innovation, comme c’est le cas avec l’English Test : le premier test qui évalue le niveau d’anglais simulant une conversation entre humains », souligne Brian Subirana, directeur du MIT Auto-Id Lab. « Avec ce projet, nous ouvrons la voie dans le domaine de l’intelligence artificielle au service de l’éducation aux langues afin que des assistants comme Alexa aident à personnaliser l’apprentissage de l’anglais. »

Alexa, assistant virtuel d’Amazon

Alexa est l’assistant virtuel d’Amazon qui interagit avec les utilisateurs par reconnaissance vocale : on lui parle et Alexa répond. Jusqu’à la création de l’English Test d’ABA English et du MIT, il n’y avait aucune skill qui permettait l’évaluation conversationnelle du niveau d’anglais à travers l’appareil d’Amazon.

Actuellement Alexa « comprend et parle » seulement l’anglais et l’allemand, c’est pourquoi il n’est pas encore disponible sur les marchés francophones. Les applications qui fonctionnent dans le système d’Alexa sont appelées skills ou compétences, puisque la machine est dotée de compétences pour communiquer avec les humains. Les 15 millions d’utilisateurs américains disposant déjà d’un appareil Alexa chez eux peuvent, pour l’instant, accéder à environ 10 000 skills pour rechercher et acheter des produits, écouter de la musique en continu, se rappeler leur agenda du jour et, désormais, s’ils ne parlent pas anglais, connaître le niveau auquel ils devraient commencer à apprendre.

Plus d’informations 

> Télécharger Communiqué

Une étude d’Eurostat confirme la perception du bas niveau de l’anglais des employés français –juste devant ses homologues italiens- et révèle que :

  1. Seulement 13 % des Français entre 25 et 64 ans déclarent avoir une bonne connaissance de l’anglais
  1. 32 % des Français déclarent avoir raté un recrutement à cause de leur niveau d’anglais

Paris, 22 février 2018 – L’anglais se confirme comme la langue étrangère la plus maîtrisée de l’Union Européenne (UE) parmi les citoyens en âge de travailler, entre 25 et 64 ans, selon une *étude menée par Eurostat dans les 28 pays membres de l’UE. Malgré l’importance de la langue anglaise dans le monde du travail, seulement 13 % des travailleurs français déclarent avoir une bonne connaissance de l’anglais. Les employés français sont à la queue en ce qui concerne leur niveau de connaissance de la langue de Shakespeare en comparaison avec d’autres concitoyens européens.  

Ainsi, la perception des adultes en âge de travailler de leur propre niveau de connaissance de la langue anglaise varie considérablement. Dans les États membres où l’anglais est considéré comme la langue étrangère la mieux maîtrisée, les plus fortes proportions d’adultes âgés de 25 à 64 ans déclarant avoir un très bon niveau d’anglais étaient observées à Malte (53 %), en Suède (43 %), à Chypre (41 %) ainsi qu’au Danemark et aux Pays-Bas (36 % chacun), et les plus faibles en Italie (10 %), en France (13 %) et en Allemagne (16 %).  

La maîtrise de l’apprentissage de l’anglais –comme le souligne le sondage d’Eurostat- est considérée de plus en plus fondamentale pour progresser dans le domaine du travail. A tel point qu’un travailleur français sur 4 a perdu un emploi à cause de son niveau d’anglais – selon une étude du monde du travail menée par l’école en ligne ABA English parmi 4 000 personnes de cinq pays différents, dont 740 Français. 

L’anglais dans le monde du travail 

L’anglais est la langue universelle et la plus courante dans le milieu professionnel pour 61 % des français interrogés dans le sondage d’ABA English. En effet, la part des sondés qui affirme avoir besoin d’autres langues étrangères au travail est réduite en comparaison : seuls 3 % ont besoin en priorité de l’allemand, de l’italien ou de l’espagnol. Cette tendance se retrouve dans d’autres pays européens, où l’anglais est également la langue la plus demandée. 

Selon ce sondage, 1/3 des Français (32 %) pensent avoir raté une opportunité professionnelle parce que leur niveau d´anglais était insuffisant. Pour les membres de la Génération X et les Milléniaux (20-45 ans), ce chiffre atteint les 55 %. Au contraire, 73 % des Baby-boomers (45 ans et plus) estiment ne pas avoir été handicapés par leur niveau dans la langue de Shakespeare.   

Cette différence générationnelle peut probablement s’expliquer par l’internationalisation du travail, et par l’importance croissante de l’anglais dans tous les domaines liés à internet et aux nouvelles technologies. Effectivement, 66 % des sondés considèrent que le niveau d’anglais exigé dans le monde professionnel est de plus en plus haut.  

Est-ce par manque du temps que les professionnels français ont un bas niveau de maîtrise de l’anglais ? Heureusement, les avancées technologiques permettent de combiner des journées de travail avec l’apprentissage en ligne en anglais avec des garanties de succès. L’apprentissage mobile facilite l’étude des langues à partir d’appareils mobiles à tout moment et n’importe où. Cette tendance est maintenant une réalité, étant donné que 9 Français sur 10 reconnaissent l’utilisation régulière d’une application chaque semaine pour apprendre l’anglais (selon le sondage de M-Learning réalisé par ABA English en novembre 2017). 

Comme l’explique Maria Perillo, Directrice académique d’ABA English : « La  formation en ligne de l’anglais grâce à l’application mobile d’ABA English permet aux travailleurs d’apprendre l’anglais de façon adaptée à son rythme de vie. L’apprentissage avec des dispositifs mobiles, le M-Learning, présente de nombreux avantages. En effet chez ABA English nous concevons les cours pour que chaque partie didactique soit autosuffisante et permette à l’employé d’atteindre un objectif et d’assimiler réellement les connaissances en quelques minutes. En effet il ne s’agit pas seulement de proposer des contenus courts. » 

Dans un marché du travail toujours plus concurrentiel, le niveau d´anglais peut être déterminant pour décrocher un emploi ou pour assurer son évolution professionnelle. C’est ce qu’il ressort de l’enquête commanditée par ABA English, école d´anglais en ligne qui compte avec plus de 2 millions d’étudiants en France et plus de 20 millions d’élèves dans le monde.

Télécharger Communiqué